Guillaume Ledent & Dîne à Quatre Orchestra

by Guillaume Ledent

/
1.
2.
3.
4.
5.
04:19
6.
04:08
7.
8.
05:30
9.
10.
05:35

credits

released April 4, 2005

paroles et musique: Guillaume Ledent
sauf "Chanson de pluie" et "Pays fusain": Paul André / Guillaume Ledent

Enregistré et mixé à la maison par Guillaume Ledent et Pierre-Yves Hittelet
Masterisé par Géraldine Capart au Rising Sun Studio

tags

license

all rights reserved

about

Guillaume Ledent Tournai, Belgium

Depuis 2005, en conquérant discret, Guillaume Ledent provoque les rencontres musicales… Il convie à la même table un savoir faire venu du folk, du blues, avec les arrangements changeants d’une fanfare, ou d’un violoncelle… Il marie les saveurs dans des textes denses, parfois corsés, qu’il chante pourtant comme un pâtissier distribue les croissants. ... more

contact / help

Contact Guillaume Ledent

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Pardon petite
Tu vois petite, ils ont brûlé tout Miles Davis
Banni James Brown piétiné par les milices.
Adieu Aretha, la soul se meurt,
La peau Motown, mauvaise couleur !

Psychédélique était la plage Georges Harisson,
Pétard en bouche, on s’écoutait Ravi Shankar
Adieu Sitar, bonjour rempares
Beaucoup trop de noir sur l’album blanc.

Et ils ont même pendu le flamenco
Aux cordes des guitares privées de leur tango
Andalousie, terre interdite
La peau fado, mauvaise couleur

Plus d’carte de séjour, ici, pour le blues
Adieu Clapton, que depuis gosse, moi, je jalouse
Place à Wagner au pas des militaires
Adieu Motown, mauvaise couleur

Adieu Gainsbourg au nez un peu trop hébraïque.
Adieu Grand Jacques, à l’accent trop marieke
Il reste du jazz, juste une épave
Dizzie Gillespie, maudit, maudit !

Adieu Youssou’n Dour et tous les grios d’Afrique
Adieu danseuse à l’érotisme trop exotique
Adieu mes rêves de mes mille et une nuits
La peau Djembé, mauvaise couleur
Track Name: Mars
Toi Mars, la belle en robe rouge
On t'incombe tous les maux de la Terre.
Des millénaires à croire toujours
Que t'as un faible pour la guerre.

Faut voir tout ce qu'ils disent de toi!
La mort, la foudre seraient ton art!

J'ai consulté tous les astrologues
Tous les devins et les lignes de leurs mains,
Y'a pas de doute, ils sont certains,
Le 11 du 9, verdict: coupable!

Te voilà maintenant dos au mur
Mère du cancer de l'humanité,
Hitler serait ta progéniture,
Ils en mettraient leur planète à couper

Des pires goulags de Staline,
Aux milices de Mussolini.

Ils ont beau voir ton beau teint halé,
Tes formes généreuses, tes nuages orangers
Ils disent tellement qu't'es une sorcière qui grogne,
le poison traître dans sa pomme.

Ils t'ont affublé des pires sobriquets
Pour te faire porter le chapeau, ils ne se sont pas gênés
Nergal, Angâraka, ou Arés
Dieux de la morts, ou de la peste

Alors maintenant, tout s'éclairci,
Même kalachnikov de Monsieur Poutine
Comme tous les autres, ce n'est qu'une victime
De ta maudite malédiction.

Tu viens tous les 60000 ans
Foutre le bordel chez mes pauvres gens

Fallait bien que cela tombe sur quelqu'un
Les boucs ne sont pas de si bons émissaires.
Ils ont consulté les sourciers
Le lit à Bush était mal orienté!

Mais maintenant, tu vas en baver!
Prépares-toi à être écorchée.

Tu vas connaître le pire des supplices,
Dans tes trips, sentir une dure agonie,
Est venue l'heure de l'asphyxie,
Tu vas t'étouffer dans ton vomi.

Plus lent que la chaise électrique,
Plus douloureux qu'un venin d'aspic:

L'homme en capsule! L'homme en capsule!

Toi, Mars ma sœur, va-t-en loin d'ici,
Crois-en ton aînée qui décompte ses nuits
Ceci est ma dernière volonté,
Tu mérites bien mieux que leur belle humanité…